Drapeau émirats arabes unisL'histoire des Emirats

De la préhistoire au début XIXème...

Les premières traces d’occupation humaine de la région remontent à 8 000 ans avant J.C., attestées par des découvertes archéologiques faites à proximité d'Abu Dhabi, Al Ain et Ras al-Khaïmah, autrefois carrefours commerciaux entre les régions de Mésopotamie, d'Iran, de Dilmun (l’actuel Bahreïn), du sous-continent indien et, plus tardivement, entre Grecs et Romains.

A partir de 632, la population se convertit progressivement à l'islam suite à l'invasion arabe, son histoire se confondant à celle des califats Omeyyades (originaires de Damas) et des Abbassides (originaires de Bagdad).

Grands explorateurs, les Arabes de la région sillonnent alors l'océan Indien et commercent jusqu'au Vietnam et même la Chine.

Mais, entre les XIIIème et XVIIème siècles, la région est la proie des visées expansionnistes perses, ottomanes et portugaises (le détroit d'Ormuz est sous souveraineté portugaise au XVIème siècle) avant de tomber finalement sous l’égide de potentats issus des tribus locales qui s’affrontent afin de conserver le monopole du commerce des perles et des activités de piraterie.

Les Al Qassimi, riche famille de Ras al-Khaïmah, prennent alors le contrôle de la région, et disposent de forces navales relativement impressionnantes pour l’époque, ce qui leur permet de détrousser les navires étrangers circulant dans la zone. Ce qui fit la richesse de la famille signa également sa perte, puisque les Anglais prétextèrent ces actes de piraterie pour prendre le contrôle de ce qui est alors connu sous le nom évocateur de "la côte des Pirates".

Pour en savoir plus :

Page précédente.../ Haut de page...